Pas de doute, le Responsive Web Design est à la mode. En même temps, pourquoi faire plusieurs site web à maintenir alors qu’un seul pourrait suffir ?

Se pose donc la question, pour les entreprises pour lesquelles le référencement naturel est important, de l’opportunité de passer en mode responsive.

Mobiles/Tablettes/Desktop : mêmes problématiques ?

1. Mon service est-il le même ?

L’une des questions qu’il faut se poser en premier : vais-je proposer le même service sur tablettes/mobiles et sur desktop ? Ou bien est-ce un service différent ? Pour un site de contenu, on proposera bien évidemment le même service, à savoir du contenu. Pour un site marchand, là encore le but est de vendre. Et dans certains cas la réponse va être différente. Si les utilisateurs n’ont pas le même usage, ou les mêmes intérêts sur mobile et sur desktop, un site dédié pourrait être mieux adapté. Dans l’exemple du site d’une banque, on mettra beaucoup plus en avant l’accès au compte, ou la localisation des agences que les services proposés par la banque.

2. Ma stratégie SEO est-elle du coup la même ?

Le principe fondamental du Responsive est donc que c’est le même contenu qui est proposé aux moteurs de recherches. Si la stratégie est différente, parce que les services sont différents, alors un site dédié pourrait être mieux adapté.

Responsive : c’est trop bien…

Nous avons déjà vu l’un des avantages : développer à moindre un coup à la fois un site desktop, mobile et tablette.

Par ailleurs, on peut aussi du coup s’affranchir des ennuyantes popup et autres headers où l’on nous propose de basculer vers une version mobile, en perdant du coup plus d’une fois sur deux l’information que nous sommes venus chercher.

Et côté SEO, ce sont les mêmes pages, le même contenu, pas besoin de se soucier du duplicate, et aussi un seul site à gérer.

… mais pas forcément tout le temps !

Le responsive est une technologie supportée par les mobiles et tablettes. Ces mêmes mobiles et tablettes utilisent des navigateurs beaucoup plus puissants que les vieux navigateurs encore installés sur la machine de Mamie (que vous devriez aller mettre à jour d’ailleurs) ou de certaines entreprises. A faire du responsive, on risque du coup de se priver de bon nombre de technologies développées depuis et très bien supportées sur 100% du parc visé.

De la même manière, les techniques utilisées pour assurer la compatibilité du code et du rendu entre navigateurs va alourdir le poids de la page, et n’est donc pas forcément adapté.

Enfin, charger la même image en version desktop/tablette/mobile n’est pas non plus une bonne pratique, car on va du coup télécharger sur notre mobile une image desktop que l’on n’affichera jamais ! Notez qu’il n’y a pas de problème avec les sprites, si vous en faîtes un par version.

Responsive pour qui ?

  • si votre service et votre stratégie SEO sont identiques sur mobile/tablette et desktop ;
  • si votre site n’a pas un design et une ergonomie trop compliqués (genre Metro Style), ou que l’on accepte certaines approximations (bord carrés, fond uni, …) ;
  • si vous respectez les bonnes pratiques pour éviter de tout charger pour tout le monde (par exemple http://www.lukew.com/ff/entry.asp?1707)

 

Leave a Reply